Syndicat de l'Emploi et de l'Immigration du Canada - https://ceiu-seic.ca/fr/service-canada-edsc/action-locale-et-nationale-sur-le-non-renouvellement-des-contrats-des-employe-e-s-nommes-pour-une-periode-determinee/
juillet 21, 2011

Action locale et nationale sur le non-renouvellement des contrats des employé-e-s nommés pour une période déterminée

RHDCC annonce à bon nombre de membres du SEIC nommés pour une période déterminée que leurs contrats ne seront pas renouvelés, mais le syndicat répond par des pressions aux paliers local et national.

Au Nouveau-Brunswick, Stanley Theriault, président de la section locale 60269, collabore avec le député néo-démocrate Yvon Godin pour faire échec à la mise en disponibilité de membres de son bureau. Afin d’appuyer le personnel nommé pour une période déterminée, M. Godin a écrit à madame Finley, ministre responsable de RHDCC.

La section locale 60256 de Miramichi, au Nouveau-Brunswick veut prévenir la perte de sept de ses membres nommés pour une période déterminée. Scott Cowan, son président, attire l’attention sur les effets de l’élimination d’emplois fédéraux dans une région où le taux de chômage est élevé.

La présidente nationale Jeannette Meunier-McKay a félicité les auteurs de ces initiatives locales et a encouragé les autres sections locales intéressées à suivre leur exemple. « Le fait d’aborder les sujets d’inquiétude avec les député-e-s fédéraux locaux et de souligner l’effet de l’élimination d’emplois sur la communauté est un excellent moyen de faire pression sur le gouvernement pour qu’il revienne sur sa décision de supprimer des emplois », a-t-elle déclaré, « et j’incite les sections locales d’autres parties du Canada à prendre des mesures semblables ».

La présidente nationale a écrit au ministre Finley afin de proposer de mettre en suspens l’élimination d’emplois jusqu’au 26 août. Cela permettrait au syndicat et à l’employeur de tenir une réunion « pour évaluer les besoins en personnel nommé pour période déterminée à différents endroits et examiner des moyens de faire correspondre les employé-e-s nommés pour une période déterminée qui risquent de ne pas voir renouveler leur contrat aux possibilités d’emploi à d’autres endroits ».

« La sécurité d’emploi est d’une importance critique pour les membres », a rappelé madame Meunier-McKay, « et elle sera toujours une priorité pour le syndicat ».

Rechercher ce site Web

laPersonnelle