Syndicat de l'Emploi et de l'Immigration du Canada - https://ceiu-seic.ca/fr/droits-de-la-personne/mois-de-lhistoire-des-noirs-2011/
février 8, 2011

Mois de l’histoire des Noirs, 2011

Le Mois de l’histoire des Noirs, également appelé Mois du patrimoine africain, a été institué en 1926 aux États-Unis afin de reconnaître l’histoire et les réalisations des Étatsuniens d’ascendance africaine. Au Canada, il a commencé à être marqué à Toronto pendant les années 1950 mais il n’a été reconnu à l’échelle nationale qu’en 1995 quand le Parlement a reconnu le mois de février en tant que Mois de l’histoire des Noirs. Cette année, le Mois de l’histoire des Noirs sera célébré dans le contexte de la déclaration par l’ONU de 2011 en tant qu’Année internationale des peuples d’ascendance africaine.

Institué par l’historien noir Carter Woodson en 1926 et appelé initialement Semaine de l’histoire des nègres, l’événement était destiné à faire reconnaître les contributions des Noirs et à donner des modèles de rôle aux générations futures. En 1979, Toronto a été la première ville canadienne à proclamer le Mois de l’histoire des Noirs grâce aux efforts de groupes tels que l’Ontario Black History Society.

Au SEIC, le Comité des droits des la personne et des relations interraciales met en permanence des ressources à la disposition des membres racialisés qui désirent prendre des initiatives en matière de droits de la personne et de relations interraciales. En octobre 2010, le SEIC a tenu sa Conférence nationale sur les droits de la personne et les relations interraciales afin d’établir des stratégies et des priorités pour l’avenir.

Une des personnes ayant dominé l’histoire de l’AFPC a été le militant noir Cal Best. M. Best, qui travaillait pour le ministère du Travail en 1949, a compté parmi les fondateurs de l’Association du Service civil du Canada, une des organisations fusionnées en 1966 pour former l’AFPC. Avant d’entrer à la fonction publique fédérale, M. Best avait créé le premier journal appartenant à un Canadien d’ascendance africaine à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse.

Dans le cadre de l’Année internationale des peuples d’ascendance africaine, les Nations Unies ont produit un documentaire intitulé Routes de l’esclavage : une vision globale. Il fait faire un tour d’horizon de la massive déportation des populations africaines vers différentes parties du globe et met en évidence les contributions apportées par la diaspora africaine aux sociétés d’accueil dans différents domaines. Vous pouvez voir un extrait de la vidéo sur le site Web de l’ONU à l’adresse.

Malgré la reconnaissance grandissante des contributions apportées par des Noirs, il reste beaucoup à faire pour mettre un terme à la discrimination au travail et au-delà du lieu de travail. Un rappel récent en a été donné par le cas de Greg Walsh, entraîneur de hockey qui s’est vu imposer une suspension d’un an pour avoir retiré son équipe de la glace parce qu’un de ses membres avait fait l’objet d’une insulte raciale. Plutôt que d’appuyer la décision de M. Walsh de s’opposer au racisme, l’Ontario Minor Hockey Association a adopté une interprétation étroite de la règle sur le retrait d’une équipe et lui a imposé une suspension. Elle est revenue sur sa décision par suite d’une imposante manifestation d’indignation du public, mais sa décision initiale rappelle la profondeur du problème qu’il reste à régler.

 

Rechercher ce site Web

laPersonnelle