Syndicat de l'Emploi et de l'Immigration du Canada - https://ceiu-seic.ca/fr/campagnes-et-enjeux/des-prestataires-dae-doivent-demander-de-laide-sociale-en-raison-des-retards-de-traitement/
décembre 31, 2011

Des prestataires d’AE doivent demander de l’aide sociale en raison des retards de traitement

Un énorme arriéré a obligé des prestataires d’AE à demander de l’aide sociale, ce qui accroît le stress et la frustration qu’ils éprouvent en cette période des Fêtes. Pour les prestataires, la nouvelle année ne promet pas d’en être une bonne jusqu’à présent, puisque la ministre responsable, Diane Finley, ne cesse de recycler son baratin usé selon lequel l’automatisation soutenue du système de traitement réglera tous les problèmes.

« Quatre années de traitement automatisé des demandes n’ont pas livré la marchandise aux prestataires », a déclaré Susan Norman, vice-présidente nationale du SEIC au Manitoba, « et la compression des effectifs aggrave une situation déjà déplorable ».

Le Winnipeg Free Press a indiqué dernièrement que le nombre des bénéficiaires d’aide sociale a augmenté au Manitoba même si le taux de chômage est bas dans cette province. Cela tient partiellement au retard de traitement des demandes d’AE, selon des experts tels que Neil Cohen, du centre d’action pour les sans-emploi de Winnipeg.

La ministre Finley a fait enrager dernièrement les membres du SEIC en attribuant les retards à une grève du zèle du syndicat. Le syndicat a réfuté l’allégation et exigé des excuses.

Le SEIC n’a pas cessé de demander que des niveaux suffisants de dotation en personnel soient rétablis afin de voir à ce que les prestations soient versées en temps opportun. Les sans-emploi ont le droit de recevoir de l’aide quand ils en ont besoin, et les membres du SEIC méritent de disposer des ressources nécessaires pour la leur apporter.

Rechercher ce site Web

laPersonnelle