Syndicat de l'Emploi et de l'Immigration du Canada - http://ceiu-seic.ca/fr/soutien/outils-pour-les-chefs-locaux/dirigeant-e-s-des-sections-locales-roles-et-responsabilites/

Dirigeant-e-s des sections locales : rôles et responsabilités

L’exécutif de la section locale comprend habituellement un-e président-e, un-e vice?président?e, un trésorier ou une trésorière et un-e secrétaire. Cette structure peut varier (voir ci-dessous) mais il vaut mieux commencer par examiner de plus près ces quatre postes.

Les personnes occupant les quatre postes accomplissent un travail qui se répartit entre deux volets. Le premier a trait aux affaires internes du syndicat, comme par exemple l’administration des finances des réunions de l’exécutif et des membres de la section locale. Le deuxième volet est celui des questions ayant trait aux relations de travail, telles que les réunions syndicales?patronales et les griefs. Ces deux volets ne sont pas rigoureusement séparés – la réponse de la direction à un grief peut alimenter bien des discussions des membres au cours des réunions syndicales – mais il est utile de les séparer à nos fins. Nous examinerons chaque poste de l’exécutif sous les rapports des deux volets.

Le président ou la présidente

En tant que principal-e dirigeant-e de la section locale, le président ou la présidente supervise toutes les affaires internes de la section locale. Certaines de ses responsabilité sont assumées directement : il ou elle préside toutes les réunions de l’exécutif et des membres et présente des rapports au nom de la section locale aux autres paliers de la structure syndicale. D’autres responsabilités sont assumées indirectement. Il ou elle doit répondre des finances de la section locale mais s’acquitte de cette responsabilité par l’entremise du trésorier ou de la trésorière. Le pouvoir de déléguer permet au président ou à la présidente d’attribuer des tâches aux autres membres de l’exécutif ou à des comités de la section locale. Que ce soit directement ou par l’entremise d’autres personnes, le président ou la présidente assume la responsabilité globale à l’égard des affaires internes de la section locale.

Le président ou la présidente assume également la responsabilité globale à l’égard des relations de travail. Il ou elle sera le principal porte-parole de la section locale dans les relations entre celle-ci et la direction. Le président ou la présidente exerce cette responsabilité par l’entremise des délégué-e-s syndicaux qui représentent les membres dans des cas de griefs et d’autres dossiers.

Compte tenu du vaste éventail des responsabilités du président ou de la présidente, on ne saurait présenter une simple énumération de ses fonctions. Seule la formation et l’expérience peuvent permettre de s’acquitter des responsabilités associées à ce poste. Il arrive souvent que les membres désirant participer à l’exécutif commencent par occuper des postes de secrétaire, de trésorier ou trésorière ou de vice-président-e afin de se préparer à occuper le poste supérieur de la section locale. Toutefois, il y a des membres qui ont beaucoup d’aptitude à diriger et à coordonner et qui sont tout désignés pour occuper le poste de président-e.

Le vice-président ou la vice-présidente

La personne qui occupe ce poste ne fait pas que remplacer le président ou la présidente en son absence. Le vice-président ou la vice-présidente doit remplir les fonctions du président ou de la présidente en son absence mais joue en outre un rôle critique pour ce qui est d’aider le président ou la présidente à atteindre les objectifs de la section locale. À la différence du ou de la secrétaire ou du trésorier ou de la trésorière, qui ont des responsabilités administratives précises, le vice?président ou la vice-présidente ne se charge de questions administratives qu’à la demande du président ou de la présidente.

Le vice-président ou la vice-présidente peut, également sur demande, assumer des tâches précises ayant trait aux relations de travail. Si, par exemple, le vice-président ou la vice-présidente a des compétences lui permettant de traiter de dossiers particuliers ayant trait au lieu de travail pendant les réunions syndicales-patronales, le président ou la présidente peut en faire le porte-parole de la section locale sur ces dossiers.

Pour le président ou la présidente et le reste de l’exécutif, le vice-président ou la vice-présidente est une personne-ressource qui peut accomplir tant des tâches de relations de travail que des tâches internes.

Le ou la secrétaire

En ce monde numérique, il conviendrait peut-être mieux d’appeler la personne qui occupe ce poste « agent-e d’information et de communication », mais nous continuerons, tradition oblige, de l’appeler « secrétaire de la section locale ». Le poste de secrétaire est d’une importance cruciale aux fins des affaires internes de la section locale car il comporte la consignation de l’information produite par la section locale (procès-verbaux des réunions des membres et de l’exécutif) ainsi que l’organisation de l’information et sa diffusion aux autres paliers du syndicat.

Le ou la secrétaire peut en outre participer activement aux relations de travail. Comme le vice?président ou la vice?présidente, il ou elle peut se voir charger de se prononcer au nom de la section locale sur un dossier précis.

Le trésorier ou la trésorière

Le trésorier ou la trésorière est responsable des affaires financières de la section locale et doit en répondre à l’exécutif et aux membres de la section locale. Pour bien fonctionner, la section locale doit contrôler et distribuer habilement ses ressources, et le trésorier ou la trésorière joue un rôle vital à cette fin. La majeure partie des revenus de la section locale est tirée de la remise de cotisations de l’instance nationale à la section locale, et le trésorier ou la trésorière doit s’assurer que les dossiers financiers appropriés soient présentés pour que les fonds continuent d’être portés au trésor de la section locale. De plus, le trésorier ou la trésorière contrôle le déboursement de fonds afin d’assurer le maintien de l’intégrité financière de la section locale. Le trésorier ou la trésorière habile donne en outre des options budgétaires à la section locale. La valeur de ce service peut être considérable.

Comme les autres membres de l’exécutif de la section locale, le trésorier ou la trésorière peut jouer un rôle actif dans les relations de travail. Les compétences du bon trésorier ou de la bonne trésorière peuvent être utilement appliquées aux discussions syndicales-patronales sur les ressources du bureau local.

Variations de la structure normale de l’exécutif

Les sections locales n’ont pas toutes des exécutifs à quatre membres comme celui que nous venons de décrire. Les sections locales les plus petites optent souvent pour la création d’un poste de secrétaire-trésorier ou de secrétaire-trésorière. Comme le titre le laisse entendre, ce poste jumelle les fonctions du ou de la secrétaire à celles du trésorier ou de la trésorière. Les sections locales plus grandes dont les membres travaillent dans plus d’un lieu reconnaissent normalement le besoin d’élire un-e vice-président-e par lieu, et le titre est souvent « vice-président-e au bureau x ». Cela permet de voir à ce que chaque bureau ait un mot à dire au sein de l’exécutif de la section locale. Qu’elles soient grandes ou petites, les sections locales peuvent opter pour la création d’un poste de chef délégué syndical et reconnaître la personne qui l’occupe en tant que membre à part entière de l’exécutif de la section locale.

Comités

Les comités de la section locale remplissent deux fonctions importantes. Ils permettent un partage des responsabilités dans des dossiers importants tels que la santé et la sécurité, qui nécessiteraient autrement trop de temps de l’exécutif. De plus, ils permettent à un plus grand nombre de membres de s’impliquer dans leur syndicat. Bien des membres commencent à s’impliquer en participant à des comités avant de passer à un poste de délégué-e syndical-e ou de membre de l’exécutif.

Il y a deux types de comités. Les comités permanents s’occupent de façon suivie de domaines tels que la santé et la sécurité. Les comités spéciaux peuvent être créés de façon ponctuelle pour traiter de questions importantes qui se présentent de temps à autre. La section locale peut créer des comités comme bon lui semble, mais il faut qu’elle en tienne compte dans son budget puisque chaque comité a besoin de ressources.

Ouvrages de référence

Les Statuts du SEIC comprennent un Appendice « C » intitulé Règles applicables aux sections locales. Les fonctions et les responsabilités officielles des membres de l’exécutif y sont décrites, et ces règles devraient être revues périodiquement.

Rechercher ce site Web

laPersonnelle