Syndicat de l'Emploi et de l'Immigration du Canada - http://ceiu-seic.ca/fr/medias/un-syndicat-denonce-la-decision-incroyable-irrationnelle-et-insensible-de-la-direction-de-service-canada-voulant-faire-des-provinces-de-latlantique-une-region-unilingue-anglais/
mars 11, 2011

Un syndicat dénonce la décision « incroyable, irrationnelle et insensible » de la direction de Service Canada voulant faire des provinces de l’Atlantique une région unilingue anglaise

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE                                                Le vendredi 11 mars 2011

ATTENTION : CHEFS DE NOUVELLES ET JOURNALISTES POLITIQUES

Un syndicat dénonce la décision « incroyable, irrationnelle et insensible » de la direction de Service Canada voulant faire des provinces de l’Atlantique une région unilingue anglaise

OTTAWA – Le syndicat représentant les employé-e-s de Service Canada dit que la décision de la direction supérieure visant à déclarer que les provinces de l’Atlantique sont une région administrative unilingue est « incroyable, irrationnelle et insensible ».

Jeannette Meunier-McKay, présidente nationale du Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada (SEIC), dit que la déclaration est « un résultat triste mais des plus prévisibles » de la décision récente de Service Canada de fusionner les quatre éléments administratifs provinciaux du ministère en une même région.

Madame Meunier-McKay, qui est une franco-ontarienne, dit que la déclaration « fait du demi-million de francophones des provinces de l’Atlantique des citoyen-ne-s de second ordre ».

La bévue de la direction supérieure située à Ottawa menace de devenir une épine de plus dans le flanc du gouvernement Harper à la veille d’une éventuelle campagne électorale printanière. Les hommes et femmes politiques de l’opposition qui représentent des circonscriptions des provinces de l’Atlantique, et particulièrement celles qui comprennent une population appréciable d’Acadien-ne-s, montent aux barricades.

Theresa MacInnis, vice-présidente nationale du SEIC à la Nouvelle-Écosse, province où se trouve l’administration de la nouvelle Région de l’Atlantique, déclare que le personnel de Service Canada de toute la région appuie fermement le droit des francophones de recevoir des services publics de qualité.

« La fusion a éloigné la direction encore davantage du lieu de travail et de nos client-e-s et cela accroît le stress que subissent les employé-e-s peinant d’autant plus que leur charge de travail augmente et qu’on prévoit éliminer des emplois créés pour une période déterminée. »

Le Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada représente plus de 19 000 employé-e-s de la fonction publique fédérale, y compris ceux qui traitent les demandes d’assurance-emploi, apportent une aide relative aux pensions et à la sécurité du revenu et fournissent des services ayant trait à la citoyenneté et aux réfugié-e-s.

— 30 –

Renseignements :

Jeannette Meunier-McKay, présidente nationale du SEIC

(cellulaire) 613-762-1781

Theresa MacInnis, vice-présidente nationale du SEIC, Nouvelle-Écosse

(cellulaire) 902-227-8303

 

Rechercher ce site Web

laPersonnelle