Syndicat de l'Emploi et de l'Immigration du Canada - http://ceiu-seic.ca/fr/generalites/mise-a-jour-sur-le-re/
juillet 18, 2013

Mise à jour sur le RE

Le RE a une énorme incidence sur les membres du SEIC. De nombreuses situations ont été réglées, mais il en reste encore qui influencent tous les membres et auxquels il faut continuer de prêter attention.

Un nombre de nos membres pouvant atteindre 4 263 ont reçu une lettre de RE depuis 2012. Plus de 50 % de ces membres peuvent maintenant respirer car leur situation a été réglée. Ils ont trouvé un autre emploi au sein de la fonction publique ou une personne a opté avec eux et garanti ainsi leur emploi. Le SEIC a perdu 1 067 membres par suite directe du RE. Ceux-ci comptent pour 25 % des membres touchés et ils ont pris leur retraite ou quitté la fonction publique en vertu de la mesure de soutien à la transition (MST). 1 003 membres ont encore le statut d’employé-e touché-e, ont vu réinstaller leur unité de travail, n’ont pas reçu d’OER ou n’ont pas encore pris une décision sur leur statut d’employé-e optant-e. Vous trouverez des données plus détaillées dans la page d’aperçu du RE sur notre site Web. Malheureusement, le SEIC continue de recevoir sporadiquement des avis de RE. Ces avis ne visent habituellement qu’une poignée de membres, mais ils illustrent le fait que le RE n’est pas terminé.

Il semble que certains membres aient accueilli les compressions parce qu’ils ont profité de la MST pour prendre leur retraite ou quitter la fonction publique. Le choix du moment leur a été favorable. Par contre, la situation actuelle des « survivant-e-s » n’est pas très réjouissante. Le gouvernement Harper est encore au pouvoir et n’entend pas cesser de s’en prendre aux employé-e-s de la fonction publique. De plus, l’augmentation de la charge de travail pèse sur tous en milieu de travail. Nous ne cessons d’entendre dire que les membres sont désespérés.

Ceux d’entre vous qui sont déterminés à participer à un échange de postes doivent persévérer. Vous vous rappellerez peut-être que l’AFPC a remporté une importance victoire en matière d’échange de postes. Dans sa décision, la CRTFP reconnaît que la participation au programme exige que l’employeur ait une volonté réelle d’aider les employé-e-s désirant échanger leurs postes et d’examiner les demandes d’échange de postes dans le cadre de l’Appendice sur le réaménagement des effectifs (ARE). Si votre demande est rejetée, vous devriez demander conseil à l’exécutif de votre section locale, à un VPN de votre région ou à votre bureau syndical régional du SEIC. De plus, l’AFPC mène un sondage pour identifier les personnes ou groupes qui peuvent encore faire face à des problèmes d’échange de postes. Il suffit de se rendre sur le site Web de l’AFPC pour répondre à son sondage.

Rechercher ce site Web

laPersonnelle